Historique de l’ASAH

L’histoire des services d’accompagnement

Les premiers services d’accompagnement apparaissent à la fin des années 70. Des travailleurs sociaux, interpellés par les aspirations de personnes handicapées à vouloir vivre différemment, hors du milieu institutionnel, tentent d’apporter une réponse à ce besoin d’autonomie, et créent les premiers services. Dans un premier temps ces services ont pu survivre grâce au bénévolat du personnel. Progressivement, ils ont été reconnus par les pouvoirs publics et ont reçu des subsides d’encouragement de la part de la Communauté française. Finalement, un décret de la Communauté française voit le jour en juillet 1992. A partir de là, les accords de la Saint-Quentin renvoient les compétences des services d’accompagnement aux régions. Les chemins vers la reconnaissance des services d’accompagnement en Wallonie et à Bruxelles se séparent. Différents décrets et arrêtés régissent l’accompagnement à Bruxelles et en Wallonie.

A Bruxelles

Le travail réalisé dans le cadre des services d’accompagnement est régi par le décret du 4 mars 1999. Ce décret prévoit l’intervention des services d’accompagnement depuis la naissance, voire même avant (aide précoce) jusqu’à la fin de la vie des personnes handicapées. Il définit ainsi trois missions selon la tranche d’âge à laquelle le service s’adresse (l’enfant en bas âge, l’enfant en âge scolaire, l’âge adulte), ainsi qu’une mission pour l’accueil familial. A ces missions principales peuvent s’adjoindre des missions complémentaires.

Le décret du 4/03/1999 a été mis en application par l’arrêté du Collège de la Commission communautaire française 99/262C du 6 avril 2000, modifié par les arrêtés 2003/68 du 10/7/2003, 2007/1131 du 22/05/2008 et 2008/1551 du 12/02/2009). Ces arrêtés définissent les modalités d’agrément et de subsidiation des services ainsi que le cadre des missions complémentaires qui sont les suivantes :

  • halte garderie
  • aide à l’intégration scolaire en milieu ordinaire,
  • logements accompagnés,
  • organisation de loisirs pour enfants/adolescents/adultes
  • organisation de loisirs pour personnes en situation de grande dépendance
  • extra-sitting
  • support aux situations critiques

En Wallonie

Le travail de l’accompagnement est régi par différents décrets et arrêtés :

  • Décret de la Communauté française relatif aux services d’accompagnement des personnes handicapées adultes du 28 juillet 1992
  • L’arrêté du Gouvernement wallon exécutant le décret du 28 juillet 1992 relatif aux services d’accompagnement des personnes handicapées adultes du 13 avril 1995
  • L’arrêté du Gouvernement wallon relatif aux conditions d’agrément et de subventionnement des services d’aide précoce et des services d’accompagnement pour adultes destinés aux personnes handicapées du 22 avril 2004.

L’article 3 définit ainsi la mission générale des services: l’accompagnement consiste, (…),à favoriser la participation active et personnalisée des bénéficiaires à la réalisation de leurs projets et le développement de leur citoyenneté dans leur milieu de vie. Cette participation active est basée sur la mobilisation, la reconnaissance et la valorisation des compétences ou le développement du bénéficiaire.
Les services d’accompagnement s’adressent, en Région wallonne, aux personnes : – adultes – atteintes d’un handicap physique, mental ou sensoriel – vivant ou ayant le projet de vivre en milieu ouvert Ils ont pour mission d’aider ces personnes :
– à sortir d’une dépendance institutionnelle
– à conserver leur autonomie ou à l’acquérir en leur fournissant, à leur demande, l’information, l’aide et le soutien nécessaires pour répondre à l’ensemble de leurs besoins dans tous les actes et leurs démarches de la vie courante.

Selon les bénéficiaires accompagnés et les missions qu’ils remplissent, les services sont agréés en tant que service polyvalent ou spécifique. Le service polyvalent accompagne les bénéficiaires qui présentent tout type de handicap, les aidant dans la globalité de leurs demandes ou besoins. Le service spécifique accompagne des bénéficiaires qui présentent un ou plusieurs handicaps définis, les aidant dans la globalité de leurs demandes ou besoins.

L’histoire d’ASAH

Dès les débuts de l’accompagnement, les gens de terrain se rencontrent afin de discuter de leur pratique. Une philosophie de travail particulière, en perpétuelle évolution, se construit au fil du temps. Jusqu’en 1991, les travailleurs de terrain sont regroupés en trois mouvements :

  • G.F.S.A.H. : Groupe Francophone des Services d’Accompagnement pour personnes Handicapées
  • R.A.M.O.S.H. : Recherche – Action Milieu Ouvert Secteur Handicap
  • S.A.B.H. : Services d’Accompagnement Bruxellois des personnes Handicapées

ASAH qui résulte de l’association de ces trois mouvements, s’est constituée en asbl depuis le 18 avril 1991. Elle centre son action sur la reconnaissance des services d’accompagnement pour personnes handicapées, d’abord par la Communauté française, puis par la Région wallonne, et enfin, par l’AWIPH pour la Région wallonne et le SBFPH pour la Région bruxelloise.

Des questions, des suggestions, faites le nous savoir